Mes sections journal et photographie sont mises à jour en ce 15 décembre 2007!

Une nouvelle aventure débute !

 

Dans le cadre d'un échange culturel entre le Bénin et le Canada, me voilà employé en tant que superviseur d’un programme Jeunesse Canada Monde. Dû à l’impossibilité d’obtenir les visas canadiens en raison de mésentente administrative au niveau de l’ambassade canadienne, les béninois n’ont malheureusement pas eu la chance de visiter le Canada. Je suis au Bénin pour 5 mois avec 18 jeunes adultes (9 canadiens et 9 béninois entre 18 et 21 ans) vivant deux par deux en famille d’accueil.

 

Mon rôle en tant que superviseur de projet consiste à gérer sur le terrain tout les aspects liés à la logistique, le volet éducatif et l’aspect financier du programme Bénin/Canada. Que ce soit dans la sélection des familles d’accueil, dans la formation aux attitudes à adopter en situation d’interculturalité ou encore en tant que personne ressource lorsque les participants vivent des situations les dépassant, nous occupons des rôles multiples et parfois bien difficiles à combiner ! Faire la police qui fait respecter les règlements tout en étant la bonne oreille envers qui les participants doivent avoir le réflexe de se confier n’est pas toujours chose facile. Heureusement, j’ai un homologue béninois, Arnaud Gbaguidi, qui exerce exactement les mêmes fonctions que moi, nous pouvons ainsi alterner entre le rôle du méchant et le rôle du gentil.

 

La première communauté que nous habitons est Lokossa ; une ville d’environ 80 000 habitants. À environ cent kilomètres de Cotonou, cette ville est un centre névralgique pour la région. Nous y retrouvons toute les grandes instances gouvernementales, un service de poste, plusieurs organismes non gouvernementaux et même un cybercafé (fiou !). La deuxième communauté que nous occuperons après les 3 premiers mois est la communauté de Sakete, beaucoup plus petit on le qualifie plutôt de village. Cependant nous serons seulement à quelques kilomètres de Porto Novo la capitale administrative du Bénin.

 

Une fois le programme débuté, les participants doivent se joindre en tant que volontaire sur un projet de travail qui les occupera 3 jours semaines. Certains iront travailler à l’hôpital de la communauté d’accueil alors que d’autres auront plutôt opté pour un projet à la radio communautaire ou encore chez le couturier du coin. La quatrième journée de la semaine est réservé aux JAE (journée d’activités éducatives) où les participants sont appelés par paire à couvrir un thème spécifique qu’ils auront choisi afin de le présenter au reste du groupe. Le cinquième jour est réservé aux journées d’entreprenariat qui se veut le thème principal de l’échange Canada/Bénin. Durant ces journées les participants exploreront les concepts de micros entreprises, de coopérative ou encore organisation grâce à différents ateliers dont la création d’un plan d’affaire (ou de développement d’une organisation).

 

Pour ce qui est de moi, je dois vous avouer que je sens que les prochains mois seront très occupés ! J’espère bien profiter de mes temps libres afin de partager avec vous en photographies et en texte les béninoiseries qui je l'espère vous permettrons de partager cet expérience avec moi.

 

Béninoisement vôtre,

 

JF Boyd